Nombre de visiteurs en ligne : 8




Quelques exemples réels ou fictifs, illustrant les lacunes, aberrations, incohérences ou injustices du règlement actuel.


1/ Ignorance fatale du règlement
2/ Prolongement équivoque
3/ Priorité au score ?
4/ Localisation incertaine
5/ Un classique : le nonuple non raccordé
6/ Doute sur le mot joué ?


1/ IGNORANCE FATALE DU REGLEMENT

...ou comment un simple ajout de lettre peut rendre un bulletin invalide.


L'exemple suivant est extrait de la partie 1 des qualifs interclubs 2017.


Sur le bulletin suivant, le joueur transforme PANIQUE en PANIQUEE et NI en NIE.
Les 5 lettres de raccord NI et VAN sont correctes : le bulletin serait parfaitement valide.


Sur ce même bulletin, dans l'esprit, l'ajout d'un S à VAN, formant PANIQUEES semble valide...


...Malheureusement, la solution proposée devient alors une prolongation de PANIQUE par ES.
Conformément à l'article 5.7 du règlement, ce bulletin sera sanctionné d'un zéro.
Bon courage pour expliquer ça à un joueur incrédule !!!



Haut de page


2/ PROLONGEMENT PAR L'AVANT...

Et aussi par l'arrière ?


Une variante du 20ème coup de la partie 3 de la qualif interclubs 2019.


Considérons le bulletin suivant...


Doit-on considérer que le joueur a proposé CONFEDERE ,auquel cas, 45 et avertissement ?
Ou alors a-t-il jouer CONFEDERER, "mot non écrit en entier mais localisé par au moins deux lettres de raccord faisant partie du mot prolongé (dont au moins une attenante à chaque prolongement)", auquel cas le bulletin vaudrait 48 et avertissement ?


L'alphanumérique serait tellement simple à interpréter !!!





Haut de page


3/ PRIORITE AU SCORE ?

...ou comment on arrive à payer une solution que le joueur n'avait même pas imaginée.


Voici le 14ème coup de la qualif V&D d'octobre 2018 et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


...Un bulletin réellement proposé...


Bien que le joueur ait joué en L1 (CAQUAT à 18 points doublé à tort), sans jamais envisager de jouer en C9, l'article 5.6 prévoit de lui payer 31 points (36-5)... Une aberration !!!



Haut de page


4/ LOCALISATION INCERTAINE

...ou les limites du référencement par lettres de raccord.


Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons le bulletin suivant.


On imagine aisément que le joueur souhaitait jouer en J6 pour 57 points (raccord ETE), malheureusement, en vertu de l'article 5.4.2, "si le score indiqué correspond à une place correcte, il est appliqué ; sinon le score minimum est appliqué."
Le joueur sera donc crédité de 21 points pour QUEUX en L6 (raccord ETE).
A moins qu'une Commission d'Arbitrage un tant soit peu magnanime accorde au joueur les 57 points espérés....
Parfois l'alphanumérique peut sauver un compte erroné.



Haut de page


5/ UN CLASSIQUE : LE NONUPLE NON RACCORDE

...ou comment se faire seppuku pour 3 points !!!


Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons les 2 bulletins suivants.


En vertu de l'article 5.3.3 du règlement, le joueur 1 sera passible d'une pénalité de 5 points pour référencement absent et score correct, et sera donc payé 306 points.

Le joueur 2, quant à lui, sera gratifié d'un zéro pour "remise d’un bulletin de jeu dont la référence manque et le nombre de points ne correspond à aucune des solutions données par le logiciel d’arbitrage". Enfin, c'est que préconisait le règlement en 2018, puisque la version 2019 n'évoque même plus ce cas !!!



Haut de page


6/ DOUTE SUR LE MOT JOUE ?

...un autre exemple des limites du référencement par lettres de raccord.


Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons le bulletin suivant.


le joueur a-t-il voulu jouer MINOUNE en G5 pour 75 points ou MINOU en I3 pour 19 points ?
Etant donné que "le score indiqué ne correspond à aucune place correcte bien déterminée, le score minimum est appliqué."
Le joueur sera donc crédité de 19 points.

Seule une commission laxiste pourrait sauver ce bulletin.



Haut de page