Nombre de visiteurs en ligne : 2



Quelques exemples réels ou fictifs, illustrant les lacunes, aberrations, incohérences et injustices du règlement actuel.


Vous y trouverez pêle-mêle :
- quelques cas montrant que les différents aménagements intervenus depuis 2016, s'ils ont permis de sauver du zéro quelques bulletins, ont surtout renforcé l'inégalité de traitement entre joueurs pour des erreurs similaires. (voir 5/, 9/, 1/)
- quelques aberrations engendrées par le fameux article 4.3.2., si mal compris des joueurs. (voir 2/, 7/)
- plusieurs exemples illustrant la mauvaise interprétation de la part d'une majorité d'arbitres de l'article 5.3.1. tel qu'il est actuellement rédigé. (voir 6/, 3/)
- des cas plutôt anecdotiques. (voir /8)

1/ Etourderie chèrement payée ou pas
2/ Ignorance fatale du règlement
3/ Priorité au score ?
4/ Localisation incertaine
5/ Un classique : le nonuple non raccordé
6/ Un point de règlement rarement appliqué
7/ L'alphanumérique maltraité
8/ Doute sur le mot joué ?
9/ Ok pour la dernière mais pas la première.
...




Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons les 2 bulletins suivants.


En vertu de l'article 5.3.1. du réglement, le joueur 1 sera passible d'une pénalité de 5 points pour "modification sur le bulletin de la dernière lettre du mot joué si celle-ci est déjà sur la grille", et sera donc payé 73 points.

Le joueur 2, quant à lui, sera gratifié d'un zéro pour erreur de grille.

Deux poids, deux mesures pour la même erreur !!!

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :





Haut de page




L'exemple suivant est extrait de la partie 1 des qualifs interclubs 2017.


Sur le bulletin suivant, le joueur transforme PANIQUE en PANIQUEE et NI en NIE.
Les 5 lettres de raccord NI et VAN sont correctes : le bulletin serait parfaitement valide.


Sur ce même bulletin, dans l'esprit, l'ajout d'un S à VAN, formant PANIQUEES semble valide...


...Malheureusement, la solution proposée devient alors une prolongation de PANIQUE par ES.
Conformément à l'article 4.3.2. du réglement, en cas de prolongation d'un mot déjà posé, "la lettre du mot joué attenante à la prolongation doit être écrite".
Remarque : bien que le règlement ne stipule pas quelle sanction doit être appliquée dans ce cas, le zéro est généralement appliqué.

Bon courage pour expliquer ça à un joueur incrédule !!!

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :




De Mazoyer :
On arrive là au summum



Haut de page




Voici le 14ème coup de la qualif V&D d'octobre dernier et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


...Un bulletin réellement proposé...


...Payé par l'arbitre 31 points (36 - 5, CAQUAT en C9) en vertu d'une hypothétique priorité du score sur le référencement, pratiquée à tort par la majorité des arbitres...


...Très justement payé 18 points (CAQUAT en L1) avec AV par le double arbitre.


Il conviendrait de rappeler à tous les arbitres le texte explicatif de la FISF accompagnant la modification du Règlement International de janvier 2016 : "...Cette proposition (de modif du règlement) conserve la préeminence de la référence sur le score...".

En résumé, le mot est bon, le référencement est correct, aucune raison de payer ce mot à une autre place !

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :





Haut de page




Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons le bulletin suivant.


On imagine aisément que le joueur souhaitait jouer en J6 pour 57 points (raccord ETE), malheureusement, en vertu de l'article 4.3.3., "Si le score indiqué ne correspond à aucune place correcte bien déterminée, le score minimum est appliqué."
Le joueur sera donc crédité de 21 points pour QUEUX en L6 (raccord ETE).
Bien entendu, je doute qu'une Commission d'Arbitrage un tant soit peu magnanime refuse d'accorder au joueur les 57 points mérités....

Parfois l'alphanumérique peut sauver un compte erroné.

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :





Haut de page




Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons les 2 bulletins suivants.


En vertu de l'article 5.3.1. du réglement, le joueur 1 sera passible d'une pénalité de 5 points pour référencement absent et score correct, et sera donc payé 306 points.

Le joueur 2, quant à lui, sera gratifié d'un zéro pour "remise d’un bulletin de jeu dont la référence manque et le nombre de points ne correspond à aucune des solutions données par le logiciel d’arbitrage".

Un exemple flagrant de l'inéquité de ce règlement !!!

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :




De Besnard jean yves :
Bien évidemment que la sanction du second bulletin peut paraître difficile à admettre....Cependant , il y a quelques années c'était 0 pour les deux bulletins....que l'on puisse accorder la pénalité à celui qui compte correctement ne me choque pas....le règlement a évolué très favorablement en faveur du JOUEUR .....c'est très bien ...Il n'y a plus ( ou quasiment plus) d'interprétation possible et il faut bien mettre une limite à l'étourderie !!!

De scrab88 :
Nous sommes bien d'accord, Jean-Yves : "il y a quelques années c'était 0 pour les deux bulletins". Cela avait au moins le mérite d'être équitable : même erreur, même sanction.



Haut de page




Voici un extrait de la formation à l'arbitrage proposée en ligne sur le site de la FFSc depuis juin 2016...


... Un bulletin à juger au coup 5...


... Et la correction proposée : "score erroné 70 et non 90 : priorité à la référence."


On pourrait se sentir autorisé à payer ce bulletin 90 - 5 points, au vu de l'article 5.3.1. qui l'autorise en effet pour "...tout bulletin de jeu pour lequel le référencement est erroné, illisible ou absent, à condition que le mot joué soit écrit en entier et que le score corresponde à un emplacement valable du mot joué," Ce que pratiquent la majorité des arbitres...
Malheureusement, dans ce cas, le référencement n'est ni erroné, ni illisible, ni absent. Ce bulletin n'est donc pas concerné par l'article 5.3.1. mais bien par le 5.2. : "erreur de calcul des points du mot joué mais dont la référence par lettres de raccord ou la référence alphanumérique est correctement indiquée."
On pourrait imaginer que donner la priorité au score sur le référencement serait la solution, malheureusement, l'exemple 3 démontre que ce serait la porte ouverte à d'autres abus.


Par contre, sur le bulletin suivant, le référencement 5E étant erroné, l'article 5.3.1. peut s'appliquer...


J'ignore quel était la volonté des rédacteurs du 5.3.1. : traiter ces 2 bulletins de manière identique (-5) ou créer, pour 2 erreurs quasi similaires, une nouvelle disparité de sanction ?
C'est un point de règlement à revoir, ou au moins, à préciser !!!

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :





Haut de page




Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons les 2 bulletins suivants.


En vertu de l'article 5.3.1. du réglement, le joueur 1 sera passible d'une pénalité de 5 points pour "omission sur le bulletin de la dernière lettre du mot joué si celle-ci est déjà sur la grille", parce que son référencement alphanumérique est correct.

Le joueur 2, quant à lui, sera gratifié d'un zéro pour absence de raccord. Toujours en cause, l'article 4.3.2., qui précise qu'"il n'est pas tenu compte, dans ce cas, de l'indication alphanumérique."

Deux bulletins pourtant sans équivoque.

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :





Haut de page




Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons le bulletin suivant.


le joueur a-t-il voulu jouer MINOUNE en G5 pour 75 points ou MINOU en I3 pour 19 points ?
Etant donné que "le score indiqué ne correspond à aucune place correcte bien déterminée, le score minimum est appliqué."
Le joueur sera donc crédité de 19 points.

Seule une commission laxiste pourrait sauver ce bulletin.

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :





Haut de page




Imaginons le tirage suivant et les quelques meilleures solutions données par Duplitop...


... Et considérons les 2 bulletins suivants.


On imagine aisément que le joueur 1 voulait jouer EJOINTER, et le joueur 2, AJOINTEE.

En vertu de l'article 5.3.1. du réglement, le joueur 1 sera passible d'une pénalité de 5 points pour "modification sur le bulletin de la dernière lettre du mot joué si celle-ci est déjà sur la grille", et sera donc payé 93 points.

Le joueur 2, quant à lui, sera gratifié d'un zéro pour référence et score erronés.

2 étourderies pourtant comparables.

X
Nom d'utilisateur :      Mot de passe :





Haut de page